C’est la semaine de recharge en glycogène musculaire. C’est aussi la semaine où l’on va mettre son tube digestif au repos.L’idéal est de mettre en pratique le régime dissocié modifié, testé auparavant et de limiter les aliments sollicitant de trop le tube digestifs (riches en fibres : produits céréaliers complets, légumineuses, légumes et fruits crus ; en graisses cuites (beurre, huile, margarine, cuits, fritures, pâtisseries, viennoiseries…), l’alcool, le jus de fruits; les épices et aromates (oignon, ail, excès de moutarde, vinaigre…) , les laitages au lait entier, certains fromages fermenté (roquefort, bleu…), les viandes grasses (oie, canard, mouton, morceaux gras de porc et bœuf, charcuteries..), poissons fumés, fris.

La veille au soir on oublie « la pasta party », on conserve des quantités « normales » de féculents, toujours « non complets » (et pourquoi pas sans gluten), des légumes cuits en accompagnement, une petite portion de viande ou poisson maigre, un fruit cuit et un laitage (sans lactose de préférence : yaourt au soja, boisson d’amande…)exemple : patate douce+ courgettes cuites vapeur + émincés de volaille + huile d’olive + yaourt + compote + riz au « lait » d’amande.

Le petit déjeuner (qui devrait être terminé 3 heures avant le début de l’épreuve) doit être digeste exemple : pain de campagne + miel + yaourt + compote +/- protéines animales si cela est dans les habitudes alimentaires (limiter les fruits secs riches en fibres)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *